OGM : de la contestation aux alternatives

Vendredi 20 et samedi 21 juin 2003

Amphithéâtre F, 105 Boulevard de l'Hôpital - Pitié Salpêtrière -
Métro Saint-Marcel ou Campo Formio

Colloque co-organisé par l'association OGM dangers et la revue L'Ecologiste

www.OGMdangers.org et www.ecologiste.org

OGM Dangers - 24, rue du Cotentin 75015 Paris

L'Ecologiste - 25, rue de Fécamp 75012 Paris

Au moment oł le gouvernement envisage de décider de la levée ou de la poursuite du moratoire sur les OGM, ce colloque rassemble des scientifiques, agriculteurs et chercheurs pour montrer pourquoi et comment on peut se passer des OGM. Des trois options (autorisation, moratoire, interdiction), laquelle est la meilleure pour nos sociétés ?

Le n° 10 de L'Ecologiste comprend un dossier de 40 pages sur les OGM rassemblant notamment des contributions des intervenants à ce colloque. Il est en vente en kiosque ou sur commande, 6 euros port offert.

L'interprétariat est assuré pour les interventions en anglais.

Il n'est envoyé de courrier de réponse qu'aux gens ne pouvant pas être inscrits.

Ce colloque a été rendu possible grâce au soutien de la Fondation pour une Terre Humaine que nous remercions.

►►► Inscription dans l'ordre d'arrivée des bulletins ◄◄◄

 * * * * * * * * * * * Programme des conférences * * * * * * * * * * * *

Trente minutes de débat avec la salle concluront chacune des neuf sessions du colloque.

Vendredi 20 juin

8 h 00 : accueil

8 h 30-9 h 00 : ouverture

 

1. Les enjeux alimentaires 9 h 00 -10 h 15

Arpad Pusztaï, ex-professeur au Rowett Institute (Ecosse)

Risques alimentaires des OGM

A. Pusztaï a dû démissionner de son poste après avoir émis des doutes sur l'innocuité des OGM. Une de ses expériences montre un comportement potentiellement toxique dû à la seule insertion d'un transgène.

Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à Caen, CRIIGEN et membre de la Commission du Génie Biomoléculaire.

Les dysfonctionnements de la Commission du génie biomoléculaire

Les membres de la CGB et des instances d'autorisation en général (FDA, ...) sont le plus souvent issus de disciplines très réductionnistes peu enclines à envisager des aspects plus systémiques.

Modératrice : Arlette Arouch Nature et progrès

2. Les alternatives au Nord 10 h 30 - 11 h 45

Claude Bourguignon, ingénieur agronome, Laboratoire d'Analyse de Microbiologie des Sols (LAMS)

La microbiologie des sols : quels apports ?

Les sols sont des organismes vivants. L'agriculture intensive est en train de les détruire. La quantité de vers de terre dans le sol (un bon indicateur de la santé des sols) a été réduite dans des proportions colossales en 50 ans. La tâche la plus urgente est de réhabiliter les sols, pas de faire des Ogm.

Véronique Chable, INRA Rennes

Sélection participative dans l'agriculture biologique

Les résultats et les objectifs d'un programme de recherche sur l'obtention de variétés adaptées aux terroirs et permettant de promouvoir la biodiversité.

Raoul Jacquin, paysan

Le maïs de pays : exemple d'une réussite

L'expérience du maïs de pays aboutit à des rendements similaires à supérieurs aux maïs hybrides. Leur coût est cent fois moindre.

Modérateur : Frédéric Prat, ingénieur agronome

 

3. Les enjeux environnementaux 13 h 15 - 14 h 30

Charles Benbrook, consultant en gestion intégrée des nuisibles, ancien secrétaire de l'Académie des Sciences des Etats-Unis en charge des questions d'agriculture de 1984 à 1991.

OGM : encore plus de pesticides ?

Loin de diminuer l'épandage de pesticides, les OGM les ont parfois augmentés. Des exemples de lutte intégrée biologique seront donnés qui montrent que la question de la quantité de pesticide est mal posée.

Modérateur : Jacques Caplat FNAB

4. Les alternatives au Sud 15 h 00 - 16 h 15

Marc Dufumier, Professeur d'agriculture comparée à l'Institut National d'Agronomie de Paris-Grignon INA-PG

L'agriculture biologique au Sud

Une réelle coopération avec les paysans du Sud est la seule possible pour tenter de résoudre la faim dans le monde. Les questions essentielles ne sont pas résolubles par la technique.

Modérateur : Laurent Le Guyader OGM dangers

5.Des OGM thérapeutiques aux armes biologiques 16 h 45-18 h 00

Mae-Wan Ho, Institute for Science in Society I-SIS

Des OGM qui "soignent" aux OGM qui tuent

Les OGM thérapeutiques (Prodigene, Morphotek,...) ne sont pas sans rapport avec les techniques de l'armement biologique. Peut-on séparer le bon grain de l'ivraie ?

Jacques Testart, INSERM

A qui profite la thérapie génique ?

Cette technique absorbe des sommes très importantes, pour des résultats plus que litigieux : la thérapie génique, ça ne marche pas !

Modérateur : Hervé Le Meur OGM dangers

Vendredi soir, 20 h 00 - 21 h 30

Soirée-débat avec H. Gaymard (ministre de l'agriculture réponse en attente) et des associations (entrée libre pour cette soirée dans la limite des places disponibles sur inscription).

Seront présents également M.H. Aubert (porte-parole des verts), F. Dufour (porte-parole de la Confédération Paysanne), E. Goldsmith (directeur de The Ecologist), C. Lepage (ex-ministre de l'environnement), P. Rabhi (écrivain).

Samedi 21 juin

 

6. Les enjeux politiques nationaux et internationaux 9 h 00 - 10 h 15

Paul Lannoye, député européen

Politique européenne et « privilège du paysan »

Les brevets sur le vivant, le refus de la Commission européenne d'inclure la responsabilité des industriels dans la directive sur les OGM (2001/18CE) et des taxes sur les semences triées à la ferme : autant de remises en cause de la possibilité pour le paysan de garder le grain pour le ressemer, un « privilège du paysan » ?

Jacques Berthelot, Institut National d'Agronomie de Toulouse

OGM et OMC

Jusqu'où s'immisce l'OMC dans les politiques communautaires, nationales et dans le travail du paysan.

Modératrice : Christine Tréguier journaliste à Politis

 

7. Les aspects économiques 10h30 - 11 h 45

Jean-Pierre Berlan, INRA-CTESI

Le coût des pollutions transgéniques

Les risques économiques des OGM sont liés notamment à la perte de diversité des semenciers, la concentration toujours plus grande dans l'agriculture qui concentre la chaîne alimentaire au niveau mondial. Si quelques entreprises ou quelques Etats contrôlent un jour l'alimentation quelle place restera-t-il pour la liberté des peuples ?

Modératrice : Ruth Stegassy productrice à France Culture

 

8. La place de la technique 13 h 15 - 14 h 30

Alain Gras, Sorbonne

Choisir le progrès technique est possible

L'homme est libre de ses choix techniques. On peut refuser les OGM et changer de cap.

Michel Tibon-Cornillot, Ecole des hautes études en sciences sociales EHESS

Le déferlement des techniques contemporaines

Est-il dans l'essence des sociétés industrielles de développer des techniques qui échappent au contrôle de l'homme ?

Modérateur : Jean-Luc Porquet journaliste au Canard Enchaîné

9. Transgénèse : vers la fin des repères ? 15 h 00 - 16 h 15

Monette Vacquin, Psychanalyste (sous réserve)

OGM, transgression et inconscient

La banalisation de la vision du vivant comme d'un jeu de meccano engendre une modification radicale de la relation à la nature, donc aussi à l'autre. Quid de l'individualité et de l'altérité dans une société où le corps n'est plus qu'agrégat de pièces de rechanges ?

Annie Le Brun, essayiste

Et la sensibilité ?

Dans une société industrielle, la rationnalité et la sensibilité sont en lutte. Le trop de réalité, essentiellement fictive, déborde sur notre humanité, sur notre liberté.

Modérateur : Hervé Le Meur président de OGM dangers

************************

Clôture du colloque.

*****************************