Enjeux philosophiques

Ca ne vous gêne pas, vous, qu'on mette un gène de poisson dans la fraise, un gène de scorpion dans le peuplier ? Ca ne vous gêne pas de manger de la viande d'animaux clonés ? Ca ne vous gêne pas que des scientifiques veuillent créer la Vie (surtout des hommes d'ailleurs !) ? Ca ne vous gêne pas le clonage d'embryons humains ?

Eh bien nous, si !

Même si on nous prouvait qu'il n'y ait pas de risque alimentaire, ni environnemental, ce bidouillage du vivant constituerait un motif de plus pour s'opposer aux OGM et au monde qui leur a donné naissance.

Passé ce coup de colère, il faut savoir mettre des mots sur sa position. Nous l'avons fait dans une émission de radio sur Aligre FM (pour écouter l'émission). Nous vous soumettons quelques arguments ci-dessous. Si l'un ne vous convient pas, essayez-en un autre. Il n'est pas nécessaire d'être d'accord avec tous ces développements pour s'opposer aux OGM.

A lutter contre cette vision du vivant, il faut aussi prendre garde à ne pas l'intégrer à nos conceptions :

«Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même. Si tu plonges longuement ton regard dans l'abîme, l'abîme finit par ancrer son regard en toi. » Nietzsche Par delà le bien et le mal

Nous souhaiterions parler ici de plusieurs choses :

Vous pouvez aussi consulter certains des textes qui nous semblent intéressants en regard du sujet.

N'hésitez pas à nous contacter si cet aspect vous intéresse. Nous travaillons actuellement à le rédiger.

 

>> entrée du répertoire Enjeux des OGM

> page d'accueil du site OGM dangers

> la page de notre moteur de recherches